• TABITABIYA

UME 梅, UNE FORCE AU COEUR DE L'HIVER

UME 梅, LA FLEUR DE PRUNIER, la première fleur à avoir illuminer l'art japonais de sa splendeur. Elle colore à merveille, de sa beauté, le mois de février et commence à réchauffer les coeurs alors que le froid nous saisit encore. Un petit message d'espoir porteur de douces promesses à venir, le printemps !


Beauté venue de Chine à l'Epoque de Nara 奈良時代 (entre 710 et 794), où la cour était fortement influencée dans ses moeurs par la Dynastie Tang 唐朝, c'est elle qui fit naitre la tradition de O-Hanami お花見 dans l'Archipel du Soleil levant. Et oui, c'est la culture chinoise qui apprit, à ce pays, l'art d'admirer les fleurs. Une réalité bien oubliée, de nos jours, de beaucoup de Japonais qui ne savent même plus faire la différence entre la fleur de prunier et la fleur de cerisier !!!! Une hérésie ! Depuis les temps les plus anciens, voici donc une fleur vénérée et louée des plus grands artistes.

« Que n'ai-je un pinceau

Qui puisse peindre les fleurs du prunier

Avec leur parfum ! »

Satomura Jôha 里村 紹巴


Inspirés par la forme adorable de ses fleurs (autrefois, ce qui était petit était considéré comme mignon, et les petites fleurs étaient considérées comme supérieures), son parfum des plus délicieux, la forme graphique et sauvage de ses branches, ils en firent des oeuvres qui marquèrent l'art japonais, comme ici :


Paire de paravents "Prunus rouge et prunus blanc" 紅白梅図 d' Ogata Kōrin 尾形 光琳, réalisés à l'Epoque d'Edo 江戸時代 vers 1700-1716, et exposés au Musée d'art MOA, à Atami et Trésor National.

Cette paire de paravents est considérée comme marquant l'apogée de l'art de cet artiste dont on vous a déjà montré une oeuvre célébrée dans le monde entier, dans notre article sur cette autre grande fleur du japon, l'Iris... Paravents aux Iris ( 燕子花弘仁亭図屏風 kakitsubatazu) d’Ogata Kōrin


Une oeuvre qui a inspiré, en 2015, à l'un de nos photographes japonais préféré, Hiroshi Sugimoto, cette autre paire de paravents pour célébrer les 300 ans de la mort d’Ogata Kōrin. http://amanasalto.com/en/news-en/1198/ A noter que Sugimoto a également contribué à la rénovation du Musée MOA. http://www.moaart.or.jp/en/pickup/session/


A l'origine, c'est elle aussi qui, associée au chant du Uguisu 鶯 (Bouscarle chanteuse), annonçait la venue du printemps. Un waka tiré du livre du Man'yōshū 万葉集 (première anthologie de waka 和歌, printemps 1, n° 14) :


"Sans la voix

de la bouscarle qui vient

de la vallée,

qui pourrait savoir

que le printemps est arrivé ?"

Ōe no Chisato 大江千里 , poète de waka de l'Epoque Heian 平安時代

Petit oiseau de bonne augure, dont le chant ( écoutez-le, ce chant ! Il va vous transporter vers des cieux réchauffés par les rayons du soleil ... Ho, sensation de bonheur !) apporte la bonne fortune, il est au printemps ce que le Petit Coucou Hototogisu ホトトギス est à l'été et la glycine.

Une fleur, un oiseau et son chant.... Une bien belle image des cadeaux de la nature et de ses saisons au coeur d'une tradition de la peinture japonaise : kacho-Ga 花鳥画, association de motifs d'oiseaux à des motifs floraux.


Une parfaite illustration, ici, avec cette estampe dont il nous faut admirer l'atmosphère calme et douce et la lumière :


Estampe de Tsuchiya Koitsu 土屋光逸intitulée "Le prunier et la bouscarle chanteuse " 梅鶯(1940)





Même notre magasin de thé est de la partie pour célébrer, en image, les bonheurs de la saison des pruniers.



Encore un oiseau au milieu de ces fleurs magnifiques. Mais celui-ci n'est pas un Uguisu, mais un Mejiro メジロ (un zosterops du Japon) qui se distingue par son cercle blanc autour de l'oeil.

Annonciatrice consacrée du printemps, élevée au rang des motifs du meilleur augure, à l'Epoque d'Edo, la fleur de prunier est un puissant symbole de la force de la vie. Cette petite fleur éclose alors qu'encore couverte de neige est, dans la culture japonaise, une image aussi chérie qu'un petit trésor. Elle nous dit que, si l'on persiste, résiste encore un peu, le printemps viendra, tel une récompense à nos efforts face à la rudesse de l'hiver.


Avec le pin et le bambou, la fleur de prunier a donné naissance à une combinaison de motifs consacrée et classée parmi les plus prestigieuses et des meilleurs augures : shōchikubai 松竹梅, symbole du Nouvel An japonais.

Le pin matsu 松, représente la force et la longévité pour un arbre qui pousse et pousse avec patience et endurance et reste toujours vert au fil des années, enraciné dans une terre jonchée de pierres et de cailloux. Le bambou take 竹, lui aussi symbole de force pour un arbre qui croît à la vitesse de l'éclair sans jamais voir le vert de son feuillage se faner. On voit en lui l'image de l'enfant qui grandit avec la force et l'énergie inépuisable qui le caractérise. La fleur de prunier ume 梅, la beauté et l'optimisme. Première fleur à s'ouvrir et à nous enivrer de son parfum dans les jours les plus durs de l'année, elle est la naissance de la vie. Aucun de ces trois amis ne plie sous la morsure de la saison froide, et tous nous apportent l'espoir. Patience, force, bravoure, loyauté, élégance, noblesse, beauté sont toutes associées à la fleur de prunier, la première à venir nous réconforter et nous enchanter..... Toutes ces qualités font aussi d'elle le symbole de la force de la mère qui enfante et élève son enfant. Comparée à la fleur de cerisier dont la splendeur est plus éphémère, elle exprime la dignité et la force de la femme adulte.


D'ailleurs, dans les 3 amis de l'hiver, se cache une autre heureuse promesse, celle de la joie face à la naissance à venir d'un enfant entre des époux qui viennent juste de se lier l'un à l'autre. Un motif donc parfaitement approprié pour un kimono de cérémonie de mariage...


Ume possède un autre visage : celui de la fleur de la sagesse et du savoir. Parce que l'on disait, en Chine, que la fleur de prunier fleurit lorsque l'on apprend, elle fut fort appréciée des savants et aristocrates de l'Epoque de Nara 奈良時代.


Elle connut même un lien singulier avec Tenjin 天神, le Dieu des études et des lettres dans la religion shintoïste. Tenjin signifie " le Dieu des Cieux" et est la figure divine de Sugawara no Michizane, un savant, poète et politicien de l'Epoque Heian 平安時代. Victime d'un complot fomenté par ses rivaux, le Clan des Fujiwara, il fut contraint à l'exil à Kyushu, où il mourut en 903. Les années après sa mort virent malheurs et catastrophes s'abattre sur ceux qui avaient causé sa perte. L'Empereur conclut qu'il s'agissait là de la manifestation de l'esprit en colère de Sugawara no Michizane, et il le consacra au rang de Dieu pour l'apaiser.


Depuis son enfance, le plus fameux des érudits de son temps adorait la fleur de prunier. En exil il se lamenta de ne plus pouvoir se réjouir de la vue d'un certain prunier qu'il admirait tout particulièrement dans la Capitale.


Voici le waka qu'il dédia, juste avant son exil, en 901, à ce prunier qu'il aimait tant. Saisi de la tristesse la plus profonde, il écrit :


東風吹かば にほひをこせよ 梅花 主なしとて 春を忘るな kochi fukaba / nioi okose yo / ume no hana / aruji nashi tote / haru o wasuru na

Quand le vent d'Est souffle, fleurissez, fleurissez, fleurs de prunier ! Même si votre maître n'est plus là, n'oubliez pas le printemps !


La légende veut alors que ce prunier, appelé Tobi-Ume 飛梅, vola jusqu'à lui de Kyoto à Dazaifu, à Kyushu. Cet arbre est encore florissant à l'endroit même où un sanctuaire, le Dazaifu Tenman-Gu, fut érigé pour lui.


Beaucoup des sanctuaires consacré à Tenjin arborent ainsi des pruniers dont la floraison correspond, par le plus heureux des hasards, à la période de l'annonce des résultats des examens. Un hasard qui fait bien les choses pour le Dieu des études et de la littérature. Réjouissons-nous des petites fêtes tenues dans ces sanctuaires pour l'occasion, les ume matsuri 梅祭り !


A Tokyo, un sanctuaire dédié à Tenjin et dont nous vous avons déjà parlé à l'occasion d'un post précédent, le Kameido Tenjin 亀戸天神社 abrite plus de 300 pruniers, dont le fameux Goken no Ume dont les fleurs sont bicolores (roses et blanches ).

Mais, c'est surtout le Yushima Tenman-gū 湯島天満宮 qui est le plus renommé pour sa ume matsuri car idéalement situé dans le parc de Ueno, non loin de l'Université de Tokyo, et donc très fréquenté des étudiants qui viennent y prier pour leur réussite aux examens.


Avant de vous informer sur les lieux où, vous aussi, vous pourrez admirer les fleurs de prunier et vous régaler de leur parfum, un petit florilège de nos photos glanées ici et là dans notre petit quartier de Tokyo :

Un petit mot, ici, à propos de ce couple de prunus de chaque côté de cette stèle en faveur de la paix et en mémoire à tous ceux qui périrent lors de la dernière guerre. Ce temple bouddhiste, Horenji 法蓮寺, se situe dans notre quartier, juste à côté de la gare d'Ebara-Machi. Il est l'un des 100 lieux qui méritent d'être visités dans l'arrondissement de Shinagawa.


Cette stèle fut érigée lors d'un jour propice à la bonne réalisation d'un projet (kichijitsu 吉日) du mois de février 1996 par Monsieur Yoshine Eizo 芳根 鋭蔵 (qui a réuni les fonds pour sa construction) et Yanagiya Ko 柳家小さん, le premier à être honoré du titre de trésor vivant dans le domaine du rakugo. Les deux hommes étaient amis et ont fait donation de ces pruniers.


Quelques saveurs aussi, don des pruniers au Japon, et dont nous nous régalons à chaque saison : ume-cha 梅茶 et sembei 煎餅 !


Retrouvez tous nos articles, en boutique, qui rendent hommage à cette fleur que l'on aime tant !


Nos coques pour smartphones :

https://www.tabitabiya.com/product-page/coques-galaxy-s6-edge-sc-04g-4 https://www.tabitabiya.com/product-page/coques-iphone6-6s-4 https://www.tabitabiya.com/product-page/coques-iphone6-6s-3 https://www.tabitabiya.com/product-page/coques-iphone5-5s-2 https://www.tabitabiya.com/product-page/coques-iphone5-5s-5 https://www.tabitabiya.com/product-page/coques-iphone5-5s-3


Nos boîtes à thé :

https://www.tabitabiya.com/product-page/boite-a-the-japonaise-1 https://www.tabitabiya.com/product-page/boite-a-the-japonaise


Nos petits objets déco et bureau :

https://www.tabitabiya.com/product-page/aimants-japonais-1 https://www.tabitabiya.com/product-page/bloc-note-japonais


Nos tissus chirimen :

https://www.tabitabiya.com/product-page/tissu-japonais-chirimen-2


Nos ceintures obi :

https://www.tabitabiya.com/product-page/obi-fukuro-obi-antique-ceinture-kimono-japonais-1



De très nombreux endroits à Tokyo, et ses environs, pour prendre part à cette belle tradition de O-Hanami お花見 et aux diverses fêtes des pruniers Ume-Matsuri 梅祭り:


Sites en japonais :

Ume Matsuri à Mito, un petit voyage en bus à faire, mais c'est un des endroits les plus célèbres. Il est vraiment à faire car il vous permettra de découvrir l'un des 3 plus grands jardins du Japon (Nihon sanmeien 日本三名園), le kairakuen 偕楽園. En tous cas, pour moi, c'est l'un des plus beaux souvenirs de mes premiers jours au Japon. http://www.mitokoumon.com/festival/ume.html


Notre voisine y a fait une visite et nous en a rapporté quelques douceurs !!!! C'est délicieux !!!!
















J'y crois pas ! On est déjà en février !!!! Et c'est le retour de cette grande fleur du Japon, l'une de mes préférées ! Comme cette jeune beauté , née du talent de Shōen Uemura 上村 松園, j'ai envie d'aller m'abreuver du parfum du printemps, du parfum d'ume 梅 ..... Où vais-je aller humer ce doux nectar cette année ? Telle est ma question ....Un peu marre d'être dans le bitume ....envie de nature, d'échappée belle ...


Uemura Shōen 上村 松園 春芳(しゅんぽう) Le parfum du printemps 1940

Petits flocons de neige sur Tokyo et grand froid....Je n'avais pas très envie de sortir, mais je me suis dit que, si les fleurs de pruniers peuvent fleurir sous la neige, je pouvais bien m'aventurer jusqu'au parc Hanegi 羽根木公園.... Le parc Hanegi est un petit endroit cosy, dans un quartier de Tokyo qui ne paye pas de mine. Mais il est parsemé de 650 pruniers, ce qui en fait un lieu privilégié du mois de février.....Trop tôt encore, en ces jours frisquets, pour que les fleurs soient vraiment en pleine floraison...Petite déception face à cette erreur de timing ... Toutefois, sous le ciel tout gris, la forme si graphique des branches des pruniers ....


Les endroits à Tokyo : https://www.enjoytokyo.jp/feature/flower/ume/ranking/ un ranking fait par les Japonais eux-mêmes...


Atami, une charmante station balnéaire non loin de Tokyo pour un autre joli voyage d'une journée... ou plus ! J'adore Atami ! Et c'est là que les pruniers fleurissent en premier au Japon !!!! https://www.ataminews.gr.jp/ume/ http://travel.ataminews.gr.jp/en/what-to-see/37/


Pour la région du Kanto, en général, si vous avez l'âme voyageuse... https://www.rurubu.com/season/winter/ume/list.aspx?ac=2


Sites en Français :


Une petite sélection de sites en français pour vous guider dans votre langue !


Vivre le Japon

https://www.vivrelejapon.com/ville-tokyo/pruniers-fleurs-top-hanami-tokyo ( pour Tokyo )

https://www.vivrelejapon.com/a-savoir/voyager-au-japon/floraison-pruniers-ume-tokyo-kyushu-nara ( pour tout le Japon )


Vivre à Tokyo

https://vivreatokyo.com/ou-voir-les-pruniers-en-fleurs-a-tokyo.html ( pour Tokyo et ses environs)


Un Gaijin au Japon

https://www.gaijinjapan.org/ume-matsuri/


TABITABIYA

ATTENTION! Aucune utilisation, copie ou autre de nos textes et images ne peut être fait sans un accord préalable de notre part.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
Logo de la boutique japonaise en ligne Tabitabiya
  • Page facebook de Tabitabiya
  • Compte Instagram Tabitabiya

© 2016 TABITABIYA       Le contenu de ce site web est la propriété exclusive de Tabitabiya. Tous emprunts ou reproductions sont interdits.