• TABITABIYA

L’IRIS, CETTE AUTRE REINE DU PRINTEMPS JAPONAIS…

Le printemps japonais nous régale des couleurs et de la beauté de bien des fleurs. Il ne faut pas croire que les cerisiers soient les seuls à voir leur floraison célébrée. L’iris est lui-aussi une autre reine du printemps au Japon. Et, à TABITABIYA, notre coeur bat tout spécialement pour elle.






Estampe de Hiroshige, issue de la série « 100 vues d’Edo », jardin d’iris Horikiri, 1857. (image issue du merveilleux site Estampes Shin-Hanga de Serge Astières)










Depuis bien longtemps, sous l’influence de la culture chinoise et de la fête de Duanwu, importée à la cour impériale vers le 6ème siècle, on la célèbre le 5 mai (端午の節句 tango no sekku ou fête des iris). En vertu de ses proriétés purificatrices, on lui attribue un rôle protecteur contre les maladies et les mauvais esprits, placée sur les toits de chaume, elle assure protection à la demeure contre les influences néfastes du dehors et permet d’assurer le maintien et l’étanchéïté du toit, pratique bien connue également des chaumiers européens. Mais depuis l’Epoque kamakura, l’iris est principalement associé à la fête des garçons (こどもの日 kodomo no Hi), symbole de virilité, la forme des feuilles évoquant la lame des sabres (刀katana) des Samouraï. Pour assurer santé « aux petits guerriers », la tradition de prendre un bain aux iris (菖蒲湯 shobuyu) demeure et tous les sento (銭湯 sento, bains publics) en préparent un pour leurs clients. Les tiges de la fleur sont mises dans l’eau du bain et on y entre avec une couronne de ces mêmes tiges enroulée autour de la tête.






Iris jaunes à l'entrée du sento du coin













Au printemps donc, on peut la voir partout, dans les jardins des particuliers, dans les sanctuaires et les temples, dans des jardins où des bassins magnifiques leur sont dédiés. A TABITABIYA, c’est surtout l’association de cette fleur avec l’élément eau que l’on aime.


Iris sur le quai de la ligne Yamanote à la gare de shibuya.





Iris en fleurs dans le jardin d'un voisin






Cette année, j'ai décidé d’aller les admirer au jardin du Musée Nezu car, chaque année, pour l’occasion, le musée organise une exposition temporaire des Paravents aux Iris ( 燕子花弘仁亭図屏風 kakitsubatazu) d’Ogata Korin, qui y sont conservés et que je rêvais de voir depuis la réouverture des lieux en 2009. Rêve devenu réalité!



Paravents aux Iris ( 燕子花弘仁亭図屏風 kakitsubatazu) d’Ogata Korin

Estampe d'iris faite par Tanseisha sur la base des Paravents aux Iris d'Ogata korin, propriété de Serge ASTIERES

(Serge eût l'amabilité de nous faire parvenir un scan de cette estampe.)



En dépit de la foule en ce 6 mai, dernier jour des congés de la Golden Week, j’ai pu les voir de près, tranquillement. Car cette foule qui empêche de voir les œuvres de près et de se rassasier l'oeil, c’est toujours ce que je redoute dans les musées japonais.


Puis, je suis allée explorer le jardin de thé (弘仁亭 Konintei) et son bassin aux iris (燕子花の弘仁亭). Et je dois dire que ce jardin est un véritable havre de fraicheur et de paix dans cette partie bouillonnante de la ville! Il est vraiment très réussi et possède un charme fou!


Si vous voulez en savoir plus sur le jardin du Musée Nezu, je vous conseille ce petit livre de la collection « Real Japanese Gardens ». Il n’en dit ni trop ni trop peu. Il est parfait!


Le bassin aux iris est petit, mais il est irrésistible. C’est un des plus charmant que j’ai pu voir. On l’aperçoit petit à petit, au fil des nos pas, entre le feuillage des arbres du jardin, et le suspens est ménagé jusqu’à notre arrivée à ses abords. Magique, tout simplement magique!


Le bassin aux iris du jardin du Musée Nezu

(Cette photo est issue du site Internet du Musée Nezu.)















Et voici la série de photos que j'y ai faites ce jour-là:


Fleur à la symbolique très riche, l’iris occupe naturellement une très grande part dans l’art japonais. Et c’est en en cherchant des illustrations que j’ai découvert le fabuleux site de Serge Astières sur l’estampe japonaise.


Cette page de ce site que je vous conseille, vraiment de tout coeur, de découvrir est entièrement consacrée aux iris:https://sites.google.com/site/estampesshinhanga/ohno-bakufu/ohno-bakufu-iris


Et l’estampe du mois est d’ailleurs une estampe sur les iris :


Kotozuka Eiichi: Iris

J’aime aussi beaucoup cette estampe de Hokusaï :

Et terminons par ce célèbre haïku de Bassho écrit en 1794 :



垣津旗よりあの虹は起りけん kakitsubata yori ano niji wa okoriken

irises, where that rainbow starts from

Des iris, d’où s’élève cet arc-en-ciel



Et si vous venez à Tokyo pour la saison des iris, voici pour vous quelques endroits fabuleux où vous pourrez vous en mettre plein les yeux :


MEIJI SHRINE NAI-EN GARDEN A HARAJUKU

http://www.meijijingu.or.jp/english/



KIYOSUMI GARDEN A KIYOSUMI-SHIRAKAWA

http://teien.tokyo-park.or.jp/fr/kiyosumi/



HONDO-JI TEMPLE A KITAKOGANE

http://taiken.co/single/hondoji-one-of-the-secret-gardens-of-chiba



NEZU MUSEUM GARDEN A AOYAMA

http://www.nezu-muse.or.jp/en/



MEIGETSU KAMAKURA

http://www.jnto.go.jp/eng/location/spot/shritemp/meigetsuin.html


SHOBUNUMA PARK A KITA-AYASE

http://www.gotokyo.org/en/kanko/adachi/spot/10174.html


MIZUMOTO PARK A KANAMACHI

http://www.gotokyo.org/en/kanko/katsushika/spot/40134.html



HORIKIRI IRIS GARDEN A HORIKIRISHOBUEN

http://www.gotokyo.org/en/kanko/katsushika/event/shoubu-mizumoto.html



KORAKUEN GARDEN A KORAKUEN

http://teien.tokyo-park.or.jp/en/koishikawa/



@ TABITABIYA










ATTENTION! Aucune utilisation, copie ou autre de nos textes et images ne peut être faite sans un accord préalable de notre part.



Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
Logo de la boutique japonaise en ligne Tabitabiya
  • Page facebook de Tabitabiya
  • Compte Instagram Tabitabiya

© 2016 TABITABIYA       Le contenu de ce site web est la propriété exclusive de Tabitabiya. Tous emprunts ou reproductions sont interdits.