• TABITABIYA

蝶 CHO, PETIT PAPILLON, QUE PEUX-TU ME DIRE DU JAPON ?

Grâce, beauté, légèreté ….. Le papillon virevolte et virevolte, dans les airs, d’un battement d’aile qui nous remplit d’émerveillement…Tel un enfant dont le coeur palpite, envoûté par son charme aérien, on se met à le suivre dans sa course à travers les fleurs, dans la douceur d’un printemps balbutiant.


牡丹に蝶 Botan-ni-Cho oeuvre de Katsushika Hokusai 葛飾 北斎

牡丹に蝶 Botan-ni-Cho Un papillon dans les pivoines


(Cette oeuvre de Katsushika Hokusai 葛飾 北斎 appartient à la série 花鳥画集 Kachougaju Ensemble de fleurs et d'oiseaux qui est composée de 10 figures au total. Elle tente de dépeindre non seulement des fleurs et des oiseaux mais aussi le vent, l'air et le temps dans la nature.)

蝶 CHŌ LE PAPILLON


Tout dans cette créature délicate est charmant …. Des sonorités de son nom Jusqu’à son kanji …. Vous ne trouvez pas ?


Mushi虫, l’insecte, Yo 世, le monde, et ki 木, l’arbre...

Trois éléments pour un kanji nous offrant l’image du Konohachō コノハチョウ 木の葉蝶, Kallima inachus, un papillon, qui pour se camoufler, ferme ses ailes et leur fait prendre l’apparence brune et nervurée de feuilles mortes. Mais, véritable don de la nature, telles les feuilles verdoyantes du renouveau du cycle des saisons, ses ailes, une fois ouvertes, déploient un monde flamboyant de noir, orange et bleu, qui fait écho à la splendeur de la nature renaissante.


Konohachō コノハチョウ 木の葉蝶, Kallima inachus

Konohachō コノハチョウ 木の葉蝶, Kallima inachus

Un papillon dansant librement de fleurs en fleurs, dans la lumière du printemps. A chaque culture sa façon d’interpréter cette apparence élégante.


Qu’en est-il du Japon ?


Dame Murasaki Shikibu intitula le chapitre 24 de son Dit du Genji « Les Papillons », Kochō 胡蝶. Des festivités printanières sont organisées au palais de Genji. Des bateaux dragon et phoenix, richement décorés à la mode chinoise, sont lancés sur le lac. L'impératrice Akikonomu accueille une lecture de sutra. Murasaki habille ses jeunes serviteuses en oiseaux et papillons et les envoie danser devant la résidence d'Akikonomu et y faire offrande de fleurs.



Ensemble de 6 panneaux illustrant le chapitre 24 du Dit du Genji de Murasaki Shikibu

Encore une fois, La symbolique du papillon au Japon vient de l’influence chinoise sur la vie de la Cour.


En chinois, la sonorité du mot « papillon » résonne comme celle de « 80 ans », ce qui fait de ce petit être un symbole de longévité.


Une symbolique reprise par les samouraï qui virent dans cette figure virevoltante un motif de bon augure leur permettant d’atteindre à l’immortalité. Le premier clan de samouraï à avoir adopter l’insecte pour armoiries fut le clan des Taïra, l’un des tout premiers et plus puissants clans du Japon.


Emblème ddu clan des Taïra, un papillon machaon Ageha-Cho 揚羽蝶


Le papillon que représente leur emblème est un papillon machaon Ageha-Cho 揚羽蝶. Que j’ai plaisir à le voir voler une fois la saison revenue ! Il est réellement superbe !


un papillon machaon Ageha-Cho 揚羽

Immortalité et courage aussi pour cette vie fragile qui sait se brûler les ailes pour obtenir la lumière tant désirée. Un écho au courage des samouraï pour obtenir la victoire, sur le champ de bataille, au péril de leur vie…


Oeuf, devenu larve puis chrysalide puis créature aux atours merveilleux…. Le cycle de la vie du papillon fait résonance chez les bouddhistes et leur croyance en la revitalisation de la vie, en la renaissance et la réincarnation…


Vivons ici les moments de la naissance d'un papillon machaon !


Vidéo Youtube sur les étapes de la naissance d'un papillon machaon

La forme de l’être qui la vu naître a cessé d’exister pour laisser place à une nouvelle qui, bien que très différente de celle qui la précède, lui reste cependant reliée dans un état d’impermanence des choses où la vie se renouvelle sans cesse et nous fait tendre à l’éveil peu importe nos actions passées. L’âme en cours de renaissance ...


Dans bien des cultures, le papillon représente le monde de l’âme. Dans la Grèce antique, les papillons représentent la psyché ou l’âme et son attribut, l’immortalité.


Au Japon, c’est un papillon blanc que la croyance populaire a chargé d’incarner l’esprit des défunts lors de leur voyage vers l’autre monde et l’éternité. Parfois, ce petit papillon blanc s’introduira dans votre maison pour vous apporter un présage. Un être cher disparu tenterait-il d’entrer en communication avec vous ? Ô joie ! Ou bien serait-ce l’annonce d’un drame, une mort à venir ?


Dans ce conte populaire japonais, qui nous est relaté dans la brève études des insectes de “Kaïdan” 怪談", une oeuvre de Koizumi Yakumo 小泉八雲, ce petit papillon est l'âme d’Akiko. Il était une fois un vieil homme nommé Takahama. Bien qu’issu d’une famille distinguée, il avait fait le choix, dans l’incompréhension de tous, de la vie humble, au milieu des tombes, de gardien de cimetière. Il ne s’était jamais marié. Face à la solitude de cette vie singulière et pauvre, sa sœur et son neveu venaient régulièrement, mais à contrecoeur, lui rendre visite. Le neveu, en particulier, rechignant à l’idée de se rendre dans un cimetière, trouvait souvent des excuses pour se dérober à cette corvée. Un jour, sa sœur et son jeune fils le trouvèrent à l’agonie. Alors que le vieux Takahama s'apprête à rendre son dernier souffle, un petit papillon blanc vient voleter autour de son visage et se pose sur l'oreiller. Agacé par l’insecte, le neveu essaye, à maintes reprises de le chasser. Qu’à cela ne tienne ! Le petit papillon blanc reprend sa place aux côtés de Takahama. Ce n’est que lorsque le vieil homme trépasse que le papillon quitte la misérable maison. Conscient que cela pourrait s’agir d’un présage, le neveu suit l'insecte, dont le vol le conduit jusqu’à la tombe d'une jeune femme nommée Akiko; puis il disparaît. La tombe d'Akiko, morte 60 ans auparavant, était vieille et couverte de mousse. Pourtant, des fleurs fraîches récemment arrosées la décoraient. Chose bien inhabituelle. Le jeune homme s’en alla raconter à sa mère ce qui s'était passé. A l’écoute de son récit, cette dernière ferma les yeux et sourit. Elle demanda : "Quel était le nom sur la tombe?" Quand le fils répondit "Akiko," elle lui raconta alors qu’il y a de nombreuses années, le vieux Takahama tomba fou amoureux amoureux d'une belle fille nommée Akiko,. Ils se fiancèrent, mais Akiko mourut le jour avant le mariage.Takahama, ne pouvant supporter d'être séparé d'elle, tourna le dos à une carrière prometteuse pour chérir sa tombe, tous les jours, au cimetière. En 60 ans, ce devait être le premier jour où il avait manqué d’aller fleurir la tombe de sa bien aimée. Ce petit papillon n’était autre que l’ âme d’Akiko qui, inquiète de ne point le voir venir, avait volé jusqu’à lui et ne l’avait pas quitté jusqu’au départ de l’âme de Takahama qui vint la rejoindre... Takahama choisit l'amour à la richesse et la puissance. Fidèle à Akiko dans la vie, elle lui est fidèle, à son tour, dans la mort qui permet à leurs âmes de se retrouver dans l’au-delà.


Cette histoire d’un amour dévoué et désintéressé qui transcende la mort pour voir les amants réunis en la figure de deux papillons tire son origine dans l’un des plus grands récits de la mythologie chinoise. La Romance de Liang Shanbo et Zhu Yingtai nous conte l’histoire de ces deux amants séparés par la mort mais qui se retrouvent dans l’au-delà réincarnés en deux papillons qui s’envolent de la tombe de Liang. Cette histoire, reprise dans la plupart des pays d’Asie, donna donc naissance à la croyance selon laquelle deux papillons volant ensemble seraient la réincarnation de deux amants séparés, dont la pureté et la sincérité des sentiments auraient su se montrer plus forts que la mort.


Au Japon, l’image de ce couple de papillons dansant l'un autour de l’autre est le symbole d’un mariage heureux, un motif que l’on retrouve souvent dans les tenues de cérémonies de mariage. Gage d’un amour éternel aux côtés de son âme soeur….


Le cycle des transformations par lesquelles passe un papillon au cours de sa vie est souvent associé aux transformations à travers lesquelles passent une jeune fille sur le chemin vers la féminité. Une jeune fille qui sort de sa chrysalide pour éclore en une jeune femme pleine de grâce…. Le papillon, symbole de cette transformation, figure souvent sur les furisode des jeunes filles...


Kimono furisode au motif de papillons virevoltants en groupe

Le papillon aura et continue d'inspirer le monde de l'art japonais avec une de ses images les plus prisées : Gunchō 群蝶 un nuage de papillons virevoltants


comme dans cette oeuvre de Maruyama Ōkyo 円山 応挙 : 百蝶図 hyakuchozu ensemble de 100 papillons et collection du Musée Tokugawa 徳川ミュージアム所蔵


Maruyama Ōkyo 円山 応挙 : 百蝶図  hyakuchozu

Ou dans cette œuvre de l’artiste Otake Hiroko 大竹寛子 intitulée "Métamorphoses"


Otake Hiroko 大竹寛子 Metamorphosis


Une artiste qui aura fait tout un travail autour de la figure du papillon, comme vous pourrez le voir ici : http://www.waterfall-gallery.com/new-blog-1/4d4c3c6ndedasyhly356d9t26xxjlc


ou bien ici avec cette vidéo : "fleurs et papillons" un des grands thèmes de l'art pictural japonais


vidéo sur l'artiste Hiroko otake "fleurs et papillons"

ou dans ces estampes qui rendent hommage à la beauté féminine avec ces belles illustrations de Cho-Musubi, un noeud de obi... le noeud papillon, une figure de l'été qui vient décoré les yukata des jeunes filles....


Komatsuzaki Kunio - Obi aux papillons

estampe japonaises issue du blog de Serge Astières

(Merci encore, Serge, pour ce partage!)

Cho Musubi noeud papillon estampe de Paul Binnie

Cho-Musubi, une autre estampe prêtée par Serge Astiere qui illustre ce fameux noeud pour Obi. estampe de Paul Binnie.



Ou qui a l’heure du japonisme aura inspiré ce petit film bien singulier "Les Papillons Japonais" de Segundo de Chomón



Un petit bijou des débuts du film d'animation et qui reprend toute la symbolique du papillon.


Et si vous voulez renouer avec le plaisir de courir après les papillons, visitez le Musée des Insectes de la ville d’Itami avec sa verrière aux papillons où plus de 1000 de ces beautés, de 14 espèces originaires du Japon, papillonnent en toute liberté.


vidéo Youtube sur la verrière aux papillons du Musée des Insectes de la ville d'Itami au Japon


TABITABIYA





ATTENTION ! Aucune utilisation, copie ou autre de nos textes et images ne peut être fait sans un accord préalable de notre part.

Posts à l'affiche
Posts Récents